mai 3

Héros des villes ou héros des champs?

4  commentaires

L’univers d’un roman joue une grande importance dans l’histoire. La romance, c’est une ambiance construite petit détail par petit détail. Une fois le tout mis bout à bout, cela donne le ton à une histoire unique.

L’un de ses détails est le lieu où va se passer l’histoire.

Où vont déambuler nos personnages ? Dans quel pays ? Quel environnement ?

L’environnement à autant d’importance que le pays. Un univers de ville ou de campagne est totalement différent.

J’ai toujours écrit dans de grandes villes des états unis (mes romances se passent toujours aux USA). New York pour Toi. Moi. Et les étoiles et Hayden, Big Sur pour Emmène-moi à l’océan.

Mon projet en cours diffère un peu. Une partie se déroule dans un coin reculé dans un manoir entouré de champs de blé et d’autres scènes en pleine ville comme à Seattle et Vancouver.

J’avais besoin d’introduire des moments d’isolement à mes personnages tout en les replongeant dans l’action pure d’une ville grouillant de monde.

❝  Ian est occupé à discuter avec Aaron tandis que je laisse mon regard se perdre vers les champs de blé. Tout d’un coup, ce paysage semble différent. Il est beau. Le vent souffle sur les gerbes de blé qui dansent sous cette caresse. Le soleil inonde cette étendue d’une lumière éclatante. Rien ne semble pouvoir déranger la tranquillité qui s’y est installée.

Toi. Moi. Et les étoiles ne fait pas écart à cette règle grâce à Cover-Road, la ville d’enfance des personnages. D’ailleurs à leur arrivée, Ethan le fait remarquer à plusieurs reprises.

❝  Le soleil se couche et la pluie a cessé. Cela nous offre un joli panorama de couleurs qui rend ce spectacle très beau. Rien à voir avec Cover-Road pour autant. Comment a-t-elle réussi à se faire à New York loin des étendues vertes de notre ville d’enfance ? Ici, c’est l’affolement d’une ville entre des gens toujours pressés et des buildings à perte de vue.

Alors quand je leur ai offert un retour aux sources, j’ai décidé de jouer la carte de la campagne à 200 %. C’est-à-dire des habitants s’adonnant à leur cancan quotidien.

Livie a été souvent l’objet de rumeurs dans son enfance et elle se rend rapidement compte que rien n’a changé.

Notre héroïne réalise que sa nouvelle vie à la ville est bien différente de sa vie à la campagne. Son choix sera alors une évidence.

Et vous, avez-vous une préférence ?

Des romances plutôt buildings ou petite maison dans la prairie ?


Vous pourriez aussi aimer

  • Coucou, j ai une question peut être nulle je m excuse d avance… Pourquoi ne pas utiliser des lieux en France plutôt qu au USA ?

    • Lol il n’y pas de questions nulles 😉 C’est simplement un moyen de voyager à travers mes romans. C’est un lieu où je rêve d’aller et j’apprécie donc beaucoup faire des recherches pour écrire dessus.

  • Pour moi il n’y a aucune préférence. J’adore autant avoir une histoire dans une grande qu’à la campagne. D’ailleurs je change souvent. Quand je lis 2 ou 3 histoires dans une grande ville j’aime apres passer par une histoire a la campagne. J’aime découvrir de nouveaux endroits grâce aux romans que je lis. 😊😊

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >